Retour à la page d'accueil Cours d'administration HP-UX

Retrouvez ce cours en téléchargement

L'icône dans le menu permet de basculer en mode pleine page

Initialisation et démarrage Affichage pleine page
Les fichiers spéciaux Affichage pleine page
Gestion file system Affichage pleine page
Logical volume manager Affichage pleine page
Gestion des disquettes Affichage pleine page
Gestion des utilisateurs Affichage pleine page
Gestion des packages Affichage pleine page
Imprimantes et traceurs Affichage pleine page
Gestion du réseau Affichage pleine page
Notion de sécurité Affichage pleine page
Installation système Affichage pleine page
 
   
Définition d'un fichier spécial pour disquette
Définition du fichier spécial     |  Commandes tar  Utilisation en tant que file system | Lecture disquette DOS ]

Gestion des disquettes



Définition d'un fichier spécial pour lecteur de disquette

Préambule

Suivant le type de votre station, le lecteur de disquette est associé à un fichier spécial différent. Vous avez pas à vous préoccuper de savoir quel nom il a, le système va vous le créer automatiquement sous /dev/floppy vous allez trouver qu'un fichier spéciam.

Création du lien 'lecteur'

Par commodité vous pouvez créer un lien vers le fichier spécial, c'est plus facile pour un utilisateur de retenir le nom lecteur que le nom barbare du fichier spécial. Le lien est créé par la commande :

ln -s /dev/floppy/lecteur /dev/floppy/fichier_spécial_floppy

[Retour haut de la page]

Disquettes et commandes tar

Initialisation de la disquette

mediainit -f 3 -i 2 /dev/floppy/lecteur

Les options "-f 3 -i 2" correspondent aux paramètres d'enchevêtrement (interleave) et de formatage haute densité permettant d'obtenir une capacité maximale (1.44 Mo).

Catalogue de la disquette

tar -tvf /dev/floppy/lecteur

-t : Commande de lecture du support.

-v : Mode verbeux.

-f : permet d'indiquer à tar d'utiliser le fichier spécial /dev/floppy/lecteur (sinon il va essayer par défaut d'accéder au lecteur de DAT)..

Création d'une nouvelle archive

tar -cvf /dev/floppy/lecteur ./*

Tous les fichiers du répertoire d'où la commande est effectuée, sont copiés sur la disquette.

ATTENTION : L'option '-c' écrase tous les fichiers déjà présent sur la disquette.

Note : Pensez à sauvegarder en relatif (./mes_fichiers), si vous sauvegardez en absolu, la restauration des fichiers se fera en respectant leur emplacement d'origine.

Archivage à la suite

tar -rvf /dev/floppy/lecteur exerc/*.c

Tous les fichiers au suffixe '.c' du répertoire 'exerc' seront copiés à la suite des fichiers déjà présents sur la disquette.

Récupération de fichiers archivés

tar -xvf /dev/floppy/lecteur ./

Copie tous les fichiers de la disquette dans le répertoire courant.

[Retour haut de la page]

Utilisation en tant que file system

Initialisation de la disquette

mediainit -f 3 -i 2 /dev/floppy/lecteur

Les options "-f 3 -i 2" correspondent aux paramètres d'enchevêtrement (interleave) et de formatage haute densité permettant d'obtenir une capacité maximale (1.44 Mo).

Création et montage du File System

Se mettre en super utilisateur. Il faut au préalable créer sous la racine du disque interne un répertoire '/floppy' (si ce n'est déjà fait) :

mkdir /floppy

Créer le file system sur la disquette :

mkfs -F hfs /dev/floppy/lecteur

Monter la disquette :

mount /dev/floppy/lecteur /floppy

L'utilisateur voit ensuite la disquette comme un répertoire du disque. Il dispose alors de tous les ordres de manipulation de fichiers.

Démontage du File System

A la fin de l'utilisation de la disquette et avant de la retirer du lecteur, l'opérateur doit absolument procéder au démontage de son File System.

umount /floppy

ou

umount /dev/floppy/lecteur

[Retour haut de la page]

Lecture disquette DOS

Commandes de base

Les commandes de base sont :

  • dosls : Edite le contenu d'un répertoire DOS.
  • doscp : Copie des fichiers DOS.

Les différentes options sont :

  • doscp [-fvu] fichier1 fichier2
  • doscp [-fvu] fichier1 répertoire

-f : Ne demande pas la permission de remplacer un fichier de même nom.

-v : Mode verbeux, dans ce cas-ci indique le nom du répertoire source.

-u : Conserve le type des caractères. En son absence, tous les caractères sont des majuscules.

  • dosls [-aAudl] device:[fichier] (Il ne faut pas omettre les ':')

-a : Edite tous les fichiers du répertoire, même les fichiers cachés.

-A : Idem que '-a', sauf absence des répertoires racine et courant.

-u : Respect du type des caractères (Majuscules, minuscules).

-d : Si le nom est un répertorie, édite le nom du répertoire (souvent utilisée avec l'option '-l').

-l : Edite sous le format long, donne les attributs des fichiers, la taille en octets ...

Passage unix/DOS et DOS/unix

Ces passages reposent sur les commandes ux2dos et dos2ux.

  • ux2dos fichier1 : transforme au format dos, le fichier unix 'fichier1'.
  • ux2dos fichier1 > fichier2 : crée le fichier 'fichier2', ce fichier est le fichier 'fichier1' au format dos.
  • ux2dos fichier1 fichier2 > fichier3 : concatène les fichiers 'fichier1' et 'fichier2' dans le fichier 'fichier3', celui-ci étant au format DOS. Le même principe est applicable à la transformation inverse avec la commande dos2ux.
[Retour page d'accueil FUNIX]
[Retour haut de la page]