Retour à la page d'accueil Page principale réseau

Retrouvez une partie de cette section en téléchargement

Les réseaux locaux

Présentation des réseaux locaux

Introduction
Critères de classement

Les protocoles de réseaux locaux

Le protocole OSI
Le protocole TCP/IP
Le protocole Ethernet
Les câblages Ethernet
Exemple fonctionnement TCP/IP et Ethernet
Autres protocoles

Architecture de réseau local

Présentation
Caractéristiques fondamentales
Eléments de réseau

Les réseaux longues distances

le réseau téléphonique commuté
les réseaux X25 et Frame Relay
le réseau RNIS
le réseau ATM
le routage

Les boucles locales

Définition d'une boucle locale
L'ADSL
Le LMDS 

La téléphonie sur internet

Présentation
Voice over IP
Et pour le particulier ?
Introduction réseau

Introduction

Présentation

 


L'époque où les réseaux se composaient d'une machine isolée complétée d'un ensemble de terminaux connectés par des liaisons séries est maintenant bien révolue, bien qu'encore très proche. Les dinosaures qui se raccrochent encore aujourd'hui à cette façon de voir les choses seront démentis par l'évolution. Aujourd'hui, les réseaux d'ordinateurs forment une gigantesque toile d'araignée qui couvre toute la planète.

Les avantages procurés par le réseau sont indéniables, en voici une liste non exhaustive:
 
- Partage de ressources: par exemple, plus la peine d'avoir une imprimante pour chaque poste, une seule suffit
- Augmentation de la disponibilité et de la fiabilité : plus de gros serveur unique, les serveurs ont des doubles qui peuvent prendre le relais instantanément en cas de problème
- Economie : 10 postes de travail coûtent beaucoup moins cher qu'un seul gros serveur et sont tout autant efficaces si ce n'est plus
- Communication : par définition un réseau relie des postes de travail et permet donc l'échange d'informations comme la messagerie, et le travail à distance

Les premiers ordinateurs ont fait leur apparition dans les 40, par la suite dans les années 50 et 60 son principe n'avait pas trop évolué, c'était des "gros" ordinateurs appelés mainframe et qui était en fait surtout gros par leur taille. L'interactivité n'était pas d'actualité, les programmes étaient saisies sur des cartes perforées à insérer dans un lecteur, l'ordinateur les lisant comme un orgue de barbarie ! Chaque carte correspondait grosso modo à une instruction, et les applications s'exécutaient en général selon le mode batch, (encore appelé le traitement par lot), c'est à dire l'une après l'autre. Il n'y avait passage à l'application suivante que lorsque l'application en cours était achevée. Vers 1970 sont apparus les mini-ordinateurs, possédant leurs propres ressources (unité centrale, unité de stockage, imprimante), exécutant des applications spécifiques. Comme on avait moins recours à un gros ordinateur central, on parlait alors de traitement décentralisé. Dans le milieu des années 70 est né le besoin de partager, d'abord les imprimantes, puis les données et les unités de stockage et pourquoi pas les programmes ? Le besoin de communiquer entre ordinateurs est alors apparu, et l'on a commencé à voir les premiers réseaux de communications apparaître.

[Retour haut de la page]